nature

  • Les enfants adoptent un chemin

    Pin it!

    jpg_Logo_web.jpgBiodiversité! Un terme qui pour certains a tout l'air d'un casse-tête. Mais si celui-ci est expliqué par les enfants, ça ne peut qu'être d'une simplicité des plus naturelles!

    "Chemin au naturel" est un projet proposé aux classes de 4ème, 5ème et 6ème primaires et qui consiste à adopter un chemin et à y faire de multiples petits aménagements, des semis et plantations qui participent au maintien et à la restauration de la biodiversité.

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer
  • Haut-Pays: Du nouveau du côté de Dame Nature.

    Pin it!

    ILJN121202.jpg

    Les associations naturalistes de la région transfrontalière nous font parvenir l’avis suivant :

     

    « C’est bien connu, la nature n’a pas de frontière…

    Si c’est vrai  pour nos espèces animales et végétales, dans la pratique ce n’est pas toujours le cas pour ceux qui s’occupent de leur préservation.

    C’est pourquoi trois partenaires Français et Belges, le CPIE Bocage de l’Avesnois (F), la Régionale Centre Ouest Hainaut de Natagora (B) et l’Asbl Réserves Naturelles RNOB (B) se sont associés pour déposer un micro-projet européen Interreg IV.

    Et c’est avec joie que nous pouvons maintenant vous annoncer que ce projet Interrreg TRANSNATHA (pour Nature Transfrontalière en vallée de la Haine et Avesnois) a été retenu par le comité de sélection inter-régional.

    Jusqu’en juin 2013, ces associations mettront en œuvre conjointement un programme constitué de différentes rencontres techniques et méthodologiques, de visites de terrains thématiques, de formation pratiques,… afin de renforcer et de décloisonner les actions de protection de la nature dans le territoire du projet. Par une meilleure connaissance et une mise en commun des expériences respectives, entre opérateurs wallons et français, l’efficacité de chacun et son spectre d’action pourront être étendus.

    La zone du projet s’étend à l’ensemble des arrondissements de Mons en Belgique et d’Avesnes-sur-Helpe en France, même si les activités seront plus concentrées dans la zone frontalière, afin d’éviter de trop longs déplacements.

    Les associations partenaires étant fondées sur le volontariat, il est indispensable que ces échanges s’adressent au grand public ainsi qu’à l’ensemble des membres actifs des associations. Cela permettra d’acquérir des savoirs et des savoirs faire nouveaux, transposables à toute la zone du projet. De cette meilleure connaissance commune et du territoire naturel transfrontalier pourront naître des projets collectifs réellement transfrontaliers.

    Une première activité est d’ores et déjà annoncée (voir ci-dessous) et une conférence de presse pour une présentation plus détaillée de notre programme suivra fin avril-début mai ».

     

     Contacts :    Belgique                                 

                       Vincent Swinnen                              

                       vincent.swinnen@natagora.be           

                       (0032) 65.75.54.75                                     

     

     

    Lien permanent Imprimer